trajet3

CTP : l’itinéraire

Un itinéraire en perpétuelle évolution

Notre itinéraire à travers les trois Amériques est en cours d’élaboration. Nous avons cependant fixé la durée de notre voyage à 10 mois à travers les trois Amériques. La distance parcourue sera ponctuée de rencontres avec des associations et des organisations environnementales. Nous envisageons de pédaler entre 10 000 et 15 000 km. Si nécessaire, nous emprunterons les transports en commun ou pratiquerons le vélo-stop. L’usage de l’avion sera limité à un aller, un saut en milieu de parcours et le retour.
Les associations ou organisations que nous souhaitons rencontrer sont variées et nous amèneront à étudier la notion de service écologique aussi bien à l’échelle locale (par ex. les jardins urbains) que régionale (par ex. les parcs nationaux).

 carte2carte3

 

Vous avez des idées d’associations ou autres endroits à visiter ? Contactez-nous ou ajoutez directement votre lieu sur notre carte interactive !

Un défi physique

Tous trois sportifs polyvalents, le projet se veut être un réel défi sportif, en plus de développer un projet à caractère écologique. Pour pouvoir réaliser les 10 000km de notre périple, nous estimons à environ 75km de vélo, 5 jours par semaine. Néanmoins, ce chiffre est bien théorique. Nous sommes conscients que plusieurs facteurs peuvent influencer ce « chiffre ». Nos diverses expériences nous ont appris, que dans une bonne journée il est possible de pédaler 200km, avec un vent dans le dos et du soleil mais que la journée suivante, 50km seront un vrai calvaire. Cet aspect sera pimenté de temps à autre, lorsque l’occasion se présentera, de sessions de randonnées en autonomie complète, histoire de changer le mal de place. Cet aspect du voyage nous permettra de profiter des plaisirs culinaires des régions traversées sans aucun scrupule.

Un hébergement digne de ce nom

La question récurrente lorsqu’on parle de ce projet autour de nous,  » mais où est ce que vous allez dormir ? »
C’est, en effet, une question intéressante. Pour cela, comme à notre habitude, nous passerons la majorité de nos nuitées sous une bonne veille toile de tente. La tente nous offre une liberté dans nos déplacements, surtout lors de déplacements à vélo où les imprévus peuvent être fréquents. Elle nous permet également d’aller chercher l’Endroit exceptionnel, au bord d’une rivière, d’un lac ou de la mer ainsi que le petit carré de pelouse chez l’habitant.
Lors des passages dans les grandes agglomérations, nous nous connecterons aux réseaux Couchsurfing et Warmshowers. Ces réseaux d’hébergement temporaire et gratuit nous permettrons de profiter des plaisirs urbains. C’est également l’occasion de rencontrer les populations locales, et avec un peu de chance, de faire quelques visites guidées.