Portrait de bénévoles : Cinécyclo à travers le monde

Ils sont sénégalais et équatoriens… ils donnent de leur temps, de leur énergie et de leur bonne humeur pour faire vivre et grandir le projet Cinécyclo aux quatre coins de la planète. Lili, Mady, Iba, Antoine et Xavier vont nous en dire un peu plus sur leur aventure Cinécyclo…

 

Lili Jativa, Bénévole chez Cinécyclo Équateur /
Voluntaria en Cinecyclo Ecuador

 

 

Qu’est-ce qui t’as donné envie de rejoindre Cinécyclo ?
Qué te hizo querer unirte a Cinecyclo ?

Je crois que nous partageons les mêmes idées. De rendre service à la communauté de manière durable, avec les énergies renouvelables.

Creo que compartimos las mismas ideas De dar algún servicio a la comunidad autosustentablemente, con energía limpia 

La Casa del Quinde, maison de Lili à Quito

 

Raconte-nous ce que tu fais dans la vie…
Cuéntanos lo que haces en tu vida.

Je vis dans une maison hors du centre-ville [de Quito]. J’essaye d’en faire une réserve naturelle en préservant les plantes indigènes et de la rendre autonome. Je m’implique dans des projets similaires mais aussi académiques, culturels et sociaux.

Vivo en una casa fuera de la ciudad que trató de hacerla una reserva natural preservando las plantas nativas y tratando de hacer de la casa autosustentable. Doy cabida a proyectos que estén en la misma línea y también proyectos acae micos culturales y sociales Ojalá haya podido describirte lo que se hace en casa yo la llamo “una casa viva”

 

3 mots pour décrire ton expérience Cinécyclo ?
3 palabras para describir tu experiencia Cinecyclo ?

Surprenante ! / Sorprendente !
Palpitante ! / Emocionante !
Solidaire ! / Solidaria !

 

Ibrahima Dione, technicien chez Cinécyclo Sénégal

Raconte nous ta première rencontre avec Vincent et Cinécyclo.

J'ai rencontré Vincent chez Keyba, un ami en commun. Il m'a expliqué son projet de Cinécyclo Tour et de génératrice à pédales. Cela faisait des années que j'avais ce même projet en tête mais je n'avais pas de temps à y consacrer. Donc on a pu le réaliser ensemble.

En combien de temps a tu crée la génératrice Made In Senegal ?

La génératrice Made In Senegal ? ça n'a pas pris tellement de temps... 2 semaines environ.

Le film "Cinécyclo Tour : les Prémices" dresse un portrait complet d'Iba. A partager sans modération.

Antoine Kanté, projectionniste et coordinateur chez Cinécyclo Sénégal.

Raconte nous ta place dans le projet Cinécyclo Sénégal

Je vais à la rencontre de nouveaux partenaires à Dakar et en région. Des écoles, des porteurs de projet avec qui nous partageons les mêmes valeurs. Je programme et prépare les projections avec eux… Je suis en quelque sorte le coordinateur.

Qu’est ce qui te motive à porter ce projet dans ton pays ?

J'y prends beaucoup de plaisir et ça me permet de participer au développement de mon pays… Avec les projections des films que nous animons, c'est un réel plaisir de voir le public s'émerveiller. Ça me motive !

Cinécyclo en 3 mots ?

Du cinéma, de l'humain, de l’aventure
Mady Cissokho, Entrepreneur. Projectionniste chez Cinécyclo Sénégal

Qu’est-ce qui t’as donné envie de rejoindre Cinécyclo ?

Vincent cherchait des bénévoles à Dakar et l'originalité du projet m'a beaucoup plu.
J’aime l’aventure et le cinéma.

Je m’intéresse aussi beaucoup aux énergies renouvelables. Alors je me suis dis, pourquoi pas suivre ce projet avec passion !?

Comment vois-tu l’avenir pour Cinécyclo ?

Cinécyclo est un projet innovant et qui a un bel avenir devant lui. On souhaite qu'il participe à la promotion de la cinématographie locale et aide les villages qui n’ont pas accès à l’électricité, à l’information et à la sensibilisation.

3 mots pour résumer Cinécyclo ?

De la découverte, du partage et une expérience unique.

 

XAVIER SALAZAR, Bénévole chez Cinécyclo Equateur

 

Raconte-nous un peu ta rencontre avec Cinécyclo ?
Cuentanos un poco tu encuentro con Cinecyclo ?

J’ai vécu quelques années en Amazonie Equatorienne. On y a constitué un collectif “Cineclub Tena” qui organise des projections en zones rurales où le cinéma n’est pas accessible. Il y a un an, Vincent m’a contacté à travers un réseau de cinéclubs, en m’expliquant qu’il voyageait à travers l’Equateur en vélo et proposait des projections électriquement autonomes. J’ai regardé d’un peu plus prêt le projet et ce fut une révélation ! Nous cherchions justement à atteindre des zones rurales dans des communautés indigènes très éloignées où il n’y a pas toujours d’électricité. On a donc organisé ensemble 11 projections dans des communautés, des écoles et des quartiers très défavorisés de la ville où je vivais.

De retour à Quito, j’ai participé avec Cinécyclo au Forum Mondial du Vélo. Je suis un fou de vélo ! J’ai su alors que des liens durables allaient se créer avec Cinécyclo Ecuador… C’est un projet qui apporte vie et lumière partout où il passe…

Yo vivía algunos años en la Amazonía Ecuatoriana. Durante ese tiempo formamos un colectivo que se llama *Cineclub Tena* dedicado a organizar proyecciones en zonas rurales en la amazonía donde el cine no llegó. Hace un poco más de un año, Vincent me contactó a través de un grupo de cineclubes contándome que estaba viajando por Ecuador en bicicleta haciendo proyecciones eléctricamente autónomas. Vi los links que me envío y fue un fuego ! Porque justamente queríamos llegar a zonas rurales en comunidades indígenas muy alejadas donde no llegaba siempre la luz y donde en varias ocasiones tuvimos problemas para proyectar. Entonces organizamos un total de 11 proyecciones entre comunidades y unas cuantas en escuelas y barrios muy pobres de la ciudad en la que vivía.

Con el tiempo yo sabía que ya iba a regresar a Quito por temas laborales […] sucedió que el Foro Mundial de la Bicicleta tenía como sede esa ciudad y me uní como voluntario para participar en la feria y por supuesto en las proyecciones. Soy un loco apasionado por la bicicleta […] Entonces supe que mi vinculación a Cinecyclo Ecuador iba a ser para largo. Es un proyecto que genera vida y luces por donde está.

Qu’est-ce que ça t’apportes d’être bénévole chez Cinécyclo ?
Además de luz y vida que es lo que obtienes de ser voluntario en Cinecyclo ?

Etre bénévole s’accorde avant tout avec mes projets de vie. J’aime la manière dont Cinécyclo s’est développé et je pense avoir des compétences qui peuvent contribuer aux objectifs du collectif.

Pues soy voluntario más que nada porque va acorde a mis proyectos personales de vida. Me gusta cómo Cinecyclo se planteó desde un inicio, y creo que tengo aptitudes que pueden aportar para los objetivos del colectivo.

 

Qu’est-ce qui te passionnes le plus dans le projet ?
Qué te apasiona más en el proyecto ?

Ce qui me plaît le plus c’est qu’il soit interactif. Cet équilibre qui se crée avec notre environnement : rien ne t’es acquis sans effort. Partager mes visions et manières de projeter avec différentes personnes nous a amené à concevoir collectivement un nouveau concept qui interroge la manière dont la culture est “consommée”. Arriver à des endroits où l’électricité est un luxe et partager nos idées, nos vies, pour continuer à réinventer les liens qui nous unissent.

Lo que más me apasiona del proyecto Cinecyclo es la propuesta interactiva. El equilibrio al que se llega con el entorno: nada se puede dar si no te esfuerzas un poco. El compartir con mucha gente la metodología para las proyecciones, me ha permitido conocer a personas con quienes nos atrevemos a construir en conjunto un nuevo concepto sobre cómo concebimos el consumo de la cultura. Llegar a lugares donde la luz ya es un lujo, y que compartan sus inventos, sus vidas, para seguir inventando nuevas formas de relacionarnos.

Pour plus d’infos sur les projets menés en Équateur et au Sénégal, consultez leurs pages Facebook !